Hypnose et dépression : trouver sa « violette africaine »

Je ne me lasserai jamais d’entendre Milton H. Erickson, notre grand modèle à  nous, hypnothérapeutes, raconter l’histoire de la « violette africaine » qui a sauvé sa patiente de la dépression.

Chaque personne est unique et il faut donc aller chercher, dans sa carte du monde, ce qui sourit.

Il y a toujours une partie de nous qui sourit même sous une cloche de grisaille et de désespoir.

Le thérapeute doit dénicher ce petit soleil, cette « violette africaine » et en colorer, en saturer toute l’existence de la personne.

Il peut souffler sur cette petite flamme pour dissiper l’ombre.

 

Posted in Blog, Dépression, Hypnose.